lundi 27 juillet 2009

La fable de la baisse du chomage

Avisssss à la populace,

le petit Nicolas est sorti de l'hopital et le chomage baisse, l'heure est aux réjouissances.

Hosanna, hosanna, en route pour la joie/

Un peu éclipsée par la nouvelle de la résurrection sarkozienne, Jésus rondouillard sur talonettes, l'annonce de la baisse du chômage passe presque inaperçue.

Dommage, l'insignifiant Wauquierz était déjà tout émoustillé à l'idée des félicitations qu'il comptait s'auto adresser, exercice dans lequel il excelle (plus que dans la lutte que contre ce même chômage d'ailleurs).

On trompette donc, enfin, un peu assourdie par la cacophonie sur notre phénix élyséen, une baisse de 18 600 inscrits en catégorie A.

Baisse qu'il convient de tempérer par l'augmentation de 9 200 en catégorie c.

Catégorie, ce sont les chômeurs indemnisés, cherchant un emploi à plein temps et immédiatement disponibles, la catégorie C étant celle des chômeurs à activité réduite (ou travailleurs à temps partiel).

18 600 de baisse, c'est mieux qu'une hausse de 9 200 me diront certains avant de me balancer l'épithète éculée d'anti sarkozyste primaire. Certes, en valeur mathématique, c'est indubitable , mon bon monsieur Pernaut de la Palice, ceci dit, si on regarde d'un pil plus près, euh, là, c'est autre chose.

Que deviennent , par exemple, les chômeurs qui ne sont plus indemnisés ? Ils ne sont plus comptabilisés en catégorie A, mais sont toujours en recherche d'emploi (vocable utilisé à Pôle Emploi, se traduisant en français courant par "dans la merde"). Mais je chipote, l'important c'est la baisse, hein ?

Ajoutons à ça que même Wauquierz évoque, oh, timidement, un recours massif aux contrats aidés pour expliquer un peu le phénomène.

Globalement, le chômage continue de grimper, même si on tente de le dissimuler en recourant à quelquess pansements tels que le chômage partiel subventionné par l'État. Contrats aidés, chômage partiel financé par les contribuables, quel paradoxes pour nos libéraux de choc. Enfin, l'important, c'est pas la chute, c'est l'atterissage

12 commentaires:

des pas perdus a dit…

Quel rabat-joie tu fais ! C. Lagarde, qui gagnait avant de devenir ministre près de 600.000 euros par mois, est optimiste... : "la tendance se redresse..."

Gaël a dit…

pas perdus a raison : quel rabat-joie tout de même...

(honnêtement ils espéraient être crus sur cette baisse du chomage ?)

Pat59 a dit…

Ben oui c'est ben vrai ça... comme dirais la mère Denis...
Sans rire et dans le tas, combien sont maintenant au RSA qui remplace avantageusement les CDD.
Combien d'exclusions aussi ? Combien de dossiers non traité qui ne rentrent pas dans ces statistiques.
Et en dernier les statistiques sont fournies par un office genre OpinionWay pour les sondages et payé par les mêmes personnes peut être ?
Amitiés
Pat

Le Monolecte a dit…

Arithmétique du chômage : un chômeur qui perd son indemnisation (et par le jeu des radiations automatiques, ça ne manque pas!) ne perd pas son classement au tableau, il reste dans la même catégorie : c'est son occupation qui détermine son classement. Maintenant, il a plus de chance de sortir de la catégorie A puisqu'il risque de prendre n'importe quelle merde d'une heure ou un jour pour juste survivre un peu et qu'il peut donc plus facilement changer de catégorie sans que sa situation ait vraiment changé. Il y a surtout qu'un chômeur qui perd son indemnisation n'a plus beaucoup de raison de s'accrocher à Paul Emploi qui le marque à la culotte, lui impose des stages débiles et lui cherche sans cesse des poux sur la tête et qu'il finira assez naturellement par ne pas répondre à la énième convocation de flicage qui lui coûte cher en déplacement sans jamais la moindre perspective d'emploi ou de formation qualifiante au bout.

Ensuite, en plus des chômeurs qui sortent "naturellement" de la catégorie A, il y a le flux de ceux qui n'y entrent pas, grâce à la CRP. Il ne faut pas croire que chaque fois qu'un travailleur se fait jeter, il devient automatique un nouveau chômeur comptabilisé. Que nenni. S'il signe une CRP, il devient "stagiaire de l'insertion professionnelle" et n'est donc pas dans la catégorie A et il compte donc pour du beurre dans le chiffre officiel!

À méditer

TendrePoison a dit…

Ca doit être les dossiers en attente qu'ils n'ont pas réussi à traiter lol

rébus a dit…

Monolecte,
les chômeurs non indemnisés restent en catégorie A ? j'étais persudé du contraire.
Pour les CRP, j'avais oublié leur existence, c'est un moyen de plus de fausser les chiffres, effectivement.

Tendre poison, por les dossiers en attentes, curieusement, on en parle beaucoup moins. Tous seraient réglés? Euh, non, je ne pense pas

jacques ambroise a dit…

Abracadabra........ et ça baisse

Olive a dit…

Oui bizarre ces chiffres, surtout que l'on constate que les licenciements continuent, bon maintenant va arriver aussi les étudiats, que le gouvernement profite de cette baisse car à mon avis cela va pas durer.
Mais l'équipe Sarko a toujours réussi à fausser les chiffres du chômage.

Lucien a dit…

Remarquez que le baratin a été rapide. Ils en ont parlé un jour ou deux et puis fini. On ne sait jamais, des fois que les français se rendraient compte qu'on remplace les chômeurs par des emplois précaires en période d'été.
Amicalement
Lucien

Val a dit…

Je rajouterai qu'il y a tous les chômeurs qui ne s'inscrivent pas, découragés d'avance car ils savent très bien que dans leur branche, le pôle emploi ne peut pas grand chose pour eux...
De toute façon, qui croit encore aujourd'hui que les chiffres officiels du chômage ont quelque chose à voir avec la situation réelle ?
L'indicateur de pauvreté, par contre...
Et pendant ce temps là, on nous bassine avec des conneries...

Most a dit…

" jacques ambroise a dit…
Abracadabra........ et ça baisse"

Pas mieux...

Rébus a dit :
" Que deviennent , par exemple, les chômeurs qui ne sont plus indemnisés ? Ils ne sont plus comptabilisés en catégorie A, mais sont toujours en recherche d'emploi (vocable utilisé à Pôle Emploi, se traduisant en français courant par "dans la merde"). Mais je chipote, l'important c'est la baisse, hein ? "

Le tout c'est d'y croire aprés tout et comme la télévision rejoint de plus en plus la pensée unique gouvernementale ce serait pas etonnant que les gens croient à la version tronquée de Mr Wauquierz...

Méme les journaux français copie/colle les dépéches de l'AFP, C'est pour dire, le méme article sur le figaro comme dans liberation.

pazmany jeune garde 87 a dit…

Saluons l'excellent travail de Sarkozy et du gouvernement qui par des mesures sociales et économiques justes sont en trai de sortir notre pays de la crise lol