dimanche 12 juillet 2009

Orelsan, enfin une expulsion médiatique

Orelsan ? Rien à foutre, juste un titre médiatique qui me permet de faire le lien avec un article lu aujourd'hui dans la même édition net de Libé.

Dans le cas du pseudo artiste cité plus haut, à l'heure ou je titille ce clavier, 111 réactions.

Au même moment, un article du même Libé sur la situation désespérée des gens en instance d'expulsion ne récolte que 7 commentaires.

Il y a des sujets plus médiatiques que d'autres et malheureusement, une accoutumance à la misère sociale et un refus de la voir, des fois qu'on la prenne dans la gueule un jour soi même. En plus, c'est les vacances, alors franchement, ça manque de glam.

Une hiérarchisation bizarre qui fait qu'une non info comme la "goujaterie" de Carla est l'article le plus lu et également un des plus commentés.

C'est plus vendeur que les 106 000 arrêtés d'expulsion rendus cette année.

En plus, il y a des saisons pour s'émouvoir. Les problêmes de logement, on en reparlera cet hiver, avec les premiers froids, et "les gens que c'est triste quand y meurent dans la rue ma bonne m'ame Chabot".

Là, on préfère polémiquer sur un imbécile dénué du moindre talent, doublé d'un trou du cul et attendre le concert à 500 000 roros de notre Jauni national, cadeau présidentiel à un exilé fiscal.

11 commentaires:

emiliano pancho & cie a dit…

quand on a dit ça...on a tout dit sur notre société...et nos médias...!!

rébus a dit…

Ah, une vieille connaissance, ça fait plaisir

Catherine a dit…

Je vous souhaite une soirée bien pluvieuse pour le concert de jauni (j'aime beaucoup)

hypos a dit…

Voilà bravo ! C'est pour cela que cette histoire de crétin chanteur me met en colère ! Comme dit le sage, l'idiot regarde le doigt au lieu de regarder la lune.
Si nous bloggeurs, agissons comme les médias traditionnels, à quoi servons nous ?

TendrePoison a dit…

Noyer l'essentiel dans le futile, voilà comment on lobotomise une société.
Quand les gens ne savent plus faire le tri immédiatement et instinctivement entre ce qui est important ou non, on est mal barré

Eric citoyen a dit…

C'est tout simplement bien dit !

"j'en pense pas moins"

Bravo ...

@ +

M. a dit…

@Rébus
Se taire c'est donner raison aux gens aux gravelleux qui ont propulsé ce mec. Il faut vraiment lire les paroles des chansons de ce mec pour se rendre à quel point il lui faut un bon psychiatre !Vive Brel et Brassens !

La fleur a dit…

Bien dit .

Pauvres français.. pauvres médias de merde !

rébus a dit…

M, j'ai lu un des morceaux phares de ce poète méconnu sur ton blog ; c'est du Bigard en rap, plus réac encore que du Sardou, trouver normal les conneries qu'il déclame est ahurissant mais je reste contre la censure (qui d eplus lui profite).

Dommage qu'il puisse se trouver des gens pour aprécier de telles paroles ou cautionner l'idéologie sous jacente.

Pour le reste, je regrette, comme Hypos, Eric, La Fleur, Emiliano ou tendre Poison, que ce type éclipse, par une polémique orchestrée par Lefebvre, le reste de l'actu.

Catherine, pour la soirée pluvieuse, tu as tapé dans le mille

Le coucou a dit…

Comment ne pas être d'accord avec toi? Bravo!

Olive a dit…

Ce qui est rigolo, c'est de voir l'UMP critiquer la censure faite de Royal pour ce rappeur, mais j'ai souvenir de SArko ministre de l'intérieur porter plainte contre un rappeur aussi qui je crois disais mort au flic un truc comme ça.