samedi 11 juillet 2009

Mon inconscient est-il défaitiste ?

Récemment, un commentaire d'Etiam me félicitait pour le petit texte qui sert d'introduction à mon blog.

Forcément, ce genre de message fait plaisir mais voilà-t-y pas qu'en le relisant je m'aperçois d'un truc bizarre.

"L'auteur est persuadé que, bla, bla, la réélection de Sarkozy en 2012 entrainera, bla, bla.

Entrainera, c'est une fatalité. Alors, ai je fait une faute de frappe, une erreur de conjugaison ou ai-je au fond déjà acté que la réélection que Sarkozy s'attribue déjà est inéluctable.

L'air du temps, l'enlisement du PS, l'espace médiatique occupé quasi exclusivement par une classe politique Sarko compatible façon Valls ou Cohn Bendit, tous ces trucs m'ont-ils tellement lavés le cerveau que mon propre inconscient me trahit et n'arrive pas à imaginer une victoire de la gauche ?

Coup de chaud, ramollissement juilletiste, dérapage de clavier sont aussi des hypothèses envisageables.

Et surtout, si l'on veut virer la mafia actuellement au pouvoir, il faut continuer de clamer les faits et gestes de la sarkozie, leurs saloperies quotidiennes, celles qui,permettent d'espionner les français toujours plus pendant qu'à côté le secret défense se fait très lourd à lever. Saloperies quotidiennes qui voient les promoteurs acharnés du travail dominical être en même temps les plus pressés à partir en vacances.

Saloperie quotidienne qui s'incarne dans la morgue des nouveaux fermiers généraux façon Garonneix qui, sans honte, exigent des augmentations de tarifs démesurées ausis bien que dans des Darcos prophétisant (depuis le temps que ces clowns en rêvent) la retraite par capitalisation, sans oublier toutes les sangsues qui ne rêvent que de foutre en l'air la sécu au bénéfice d'un secteur privé que l'on se partagera entre potes (n'est ce pas Guillaume Sarkozy) sans jamais tenir compte de la faillite de ces systèmes aux USA, le modèle de tous nos néo cons.

Les blogs ont le pouvoir de nuisance d'un moustique s'attaquant à un éléphant, ok, pas une raison pour laisser tomber.

11 commentaires:

hypos a dit…

Absolument ! pas une raison pour laisser tomber ! Au contraire ! .. Et d'ailleurs, on ne serait pas du tout nuisible, ils ne mettraient pas autant d'acharnement à surveiller le net ;)

omelette16oeufs a dit…

Les blogs sont des sacrés moustiques, tout de même.

Les blogs créent beaucoup de contenu, mine de rien, et toutes ces idées, tout ce texte, ça finit par peser.

Kamizole a dit…

Ne rien lâcher ! Sans se demander si nos grains de sable ou de sel peuvent bousculer quoique ce soit. Hygiène intellectuelle pour ne pas mourir idiot(e).

Et quand je lis à l'instant sur la "une" du Monde que le PS envisge - sérieusement ? - de ressusciter Robert Hue... pourquoi pas Marchais ? je me dis qu'il est bien mal barré pour 2012. Rien compris au film et déjà défaitistes : mon amie Clio me dit avoir entendu dernièrement, à la sortie de Marcoussis ? un des pontes du PS - resté anonyme - déclarer que pour 2012, c'était déjà perdu.

Comme elle me dit très souvent, et sûrement avec raison, que les "barons" du PS s'en fichent, se contentant de leur pré carré et autres petites prébendes locales, nous sommes vraiment mal barrés, à moins de souquer très fort !

Pat59 a dit…

Si chacun d'entre nous par ses articles, ou autres manifestations convainc un indécis ou fait prendre conscience à un sarkolâtre du danger que represente la politique sarkozienne, et malgré ma répulsion pour la personne je ne parle pas de lui mais de sa politique, alors le but est atteint.
C'est pour cela qu'il faut continuer, ne pas se contenter d'un seul mais créer une vague de fond pour que ce danger soit anéanti

peuples a dit…

des moustiques qui piquent même !

Aliciabx a dit…

Oui, nous ne sommes que des petits moustiques mais une sacrée nuée...

Eric citoyen a dit…

100 % d'accord ... piquons en piqué ... bzzzzzz !

@+

Bésitos

Etiam Rides a dit…

Disons que la formule exacte que tu emploies est "une réélection", ce qui laisse planer un doute quand même.

Et je nous fais confiance pour dénoncer la droite, le néolibéralisme et leurs complices tant qu'il nous restera un peu de salive dans la bouche (ou un clavier et une connexion en état de marche, en l'occurrence).

Lucien Aymard a dit…

Il arrive souvent que l'éléphant se trompe et lorsqu'il met son appendice dans l'eau, il ne sait pas s'il le ressortira entier. On peut aider la nature, simplement en passant en nuée devant ses yeux au moment ou il plonge sa trompe il ne verra pas le crocodile qui va le bouffer.
N'abandonnons pas, faisons proliférer la nuée.
Cordialement
Lucien

Olive a dit…

Exact Rébus, nous luttons à notre niveau, en espérant un peu se faire entendre.
Restons solidaire dans la lutte.

rébus a dit…

C'est le collectif qui donne du poids, le buzz généré, les remontées parfois dans d'autres médias.

Après, la visibilité est faible auprès du grand public comparativement aux officnes qui créent l'opinion.

mais les blogs peuvent agir comme une sorte de lobby, en essayant de faire remonter des sujets (Karachigate, hadopi ou autres casseroles)