samedi 25 juillet 2009

Kouchner et les religions

Notre Tintin néo droitiste n'est pas en vacances apparemment puisque, délaissant momentanément son sac de riz, il vient de décider la création d'un pôle "religions" au Quai d'Orsay.

On apprend ainsi que nos diplomates pourtant réputés intelligents, cultivés, glissants comme des anguilles, voire experts en capillotraction, étaient totalement incultes en matière de religion avant l'initiative de ce bon Koukouch. C'est du moins la conclusion que 'on pourrait tirer de cette création.

Pensez donc, sans un pôle religieux, ces ânes auraient pu décider de parachuter des conserves à base de porc sur des populations musulmanes affamées, comme l'ont fait, je crois, les américains pour les réfugiés kurdes. Un peu ballot, non ?

Tenir compte des différends religieux est normal, ne nous trompons pas mais, est ce à dire que, pour le Soudan par exemple, jusqu'ici, les hommes du Quai d'Orsay n'entravaient bernique au conflit ? J'ai un peu de mal à le croire.

Le quotidien du soir, c'est comme ça qu'on l'appelle parfois, voit dans cette décision un aspect de la "laicité positive" de Sarkozy. On en revient donc à l'idée que, jusqu'à maintenant, personne n'avait envisagé l'aspect religieux dans un conflit.

Grâce soit rendue à ces deux petites personnes, Kouchner et Sarkozy. Avant eux, personne n'avait entrevu de que, au hasard, en Yougoslavie, un des problêmes pouvait être que les Serbes orthodoxes s'entendaient mal avec les catholiques croates, et vice versa, que les 2 précités ne se trouvaient guère non plus d'affinités avec les bosniaques musulmans.

Heureusement, l'ex administrateur du Kosovo, dont les fulgurances, lubies, tocades et autres aveuglements partisans n'ont pas laissé un souvenir réjoui dans la région, a eu une révélation.

les écailles lui sont tombées des yeux et il s'est dit "Bernard, mon canard, tu es un génie", avec toute la modestie qui le caractérise et hop, un machin de créé.


Premières missions, comprendre, par exemple, ce qui peut se passer en Iran. C'est bien, c'est un progrès ; il y a un an, le VRP vedette de Lustucru basmati promettait une guerre aux descendants de Xerxès.

Deuxième chantier, peut-on, sans se brouiller avec l'Oncle Sam entarter un peu ces encombrants scientologues, pourtant amis de notre nabot national ?

Bernard et ses sous fifres traiteront-ils de l'aspect religieux dans le conflit israelo/palestinien ? C'est moins sûr.

Bien évidemment, ce pôle religieux ravit les calottins de toutes confrèries, on peut les lire fustigeant la laicité qui ne comprend rien, ce truc typiquement français, dans la partie "réactions", partie ou l'on peut aussi croiser quelques admirateurs de De Villiers venus s'ébattre joyeusement suite à la lecture du mot islam dans le texte.

12 commentaires:

Etiam Rides a dit…

Oui, j'ai vu ça.

J'ai un peu du mal à comprendre. Soit c'est un groupe de réflexion et, si c'est le cas, il faut absoluement prévenir qui l'existe en France des institutions très en pointe sur la question, de l'institut national des langues orientales à l'EHESS ou l'EPHE (la première institution formant une bonne partie des futurs diplomates, soit dit en passant).

Soit il s'agit de faire une politique de la religion, un peu à la manière des Américains qui régulièrement s'en prennent aux pays européens qui persécutent la pauvre église de scientologie.

D'ailleurs, le nouveau directeur de ce pôle a exercé les fonctions de recteur de l'institut catholique de Paris...

Enfin, je pense que ce machin ne survivra pas à Kouchner et c'est heureux.

Olive a dit…

Encore n'importe quoi ce pôle religieux, ça va nous couter cher pour rien, car à la fin ils y comprendront moins qu'avant.

Ils doivent s'emmerder au gouvernement pour créer des trucs pareils.

babelouest a dit…

La religion est l'opium du peuple ; mais pour remplacer la coke, on prend quoi, la tarentelle ? Cà tombe bien, la Sarkozie ressemble bougrement à la Sicile maintenant, en plus mafieux, plus catho, plus Berlu, plus GRRRRRRAND (du calme)....

Superdupont et le chou à la crème de la Butte Montmartre, Et le sac de riz d'Onc'Bernard....

Que du bonheur !

TendrePoison a dit…

Pour résoudre un conflit, il faut comprendre la situation. super, ils ont encore pondu la colonne. Bientôt ils vont réinventer la roue. On se demande ce que faisaient leurs diplomates et negociateurs jusque là ? Ils admiraient le patrimoine culturel en chantant love is all we need ?

des pas perdus a dit…

Une initiative qui cadre bien avec la laïcité positive chère à notre guide ! Kouchner agit avec la foi des derniers convertis...

Lucien a dit…

Quand on a des amis à planquer, on crée une commission ou un pôle de réflexion.
Dans le cas présent, Koukouch devait avoir des amis religieux.

Le sang coule a dit…

Pour prendre un peu le contre-pied de ta réflexion Rébus, sans bien sur défendre ce pôle qui relève de l'onanisme intellectuel (pour peu qu'il y'ait un quelconque intellect en jeu dans l'histoire), je dirais que centrer tout sur la religion permet de ne jamais parler des choses qui fachent et donc de ne jamais faire de politique au sens noble du terme.

On va un peu plus communautarisé, pis quand y'aura des dérépages on criera aux dangereux extrémistes (musulmans de préférence), pis ça sera fun-cool-wahou.

Le sang coule.

rébus a dit…

Le sang coule, contrepied ? dans beaucoup de conflits, le religieux est imbriqué dans d'autres questions mais est un paramètre important. Quand à désigner des coupables, cela se fait en vertu des intérêts en jeu.
Par exemple, au Kosovo et en Bosnie, l'arrêt des conflits et le désarmement ou contrôle de l'agresseur serbe (pour simplifier) à entrainer un droit d'épuration territorial donné aux musulmans kosovars ou bosniaques, les serbes orthodoxes étant refoulé ou incités à partir. Le tout sans de grands cris médiatiques. Comme quoi, même si c'est dur à concevoir pour une jeune militante NPA, le monde n'est pas binaire

ElectricEye a dit…

Je vois que la hache de guerre entre le NPA et Parti de Gauche est loin d'être enterrée...

Rébus a dit…

Euh, là, Electric Eye, c'est plus une pique personnelle envers une amie qu'une vision partisane, d'ailleurs, je n'arrête pas de la taquiner avec ça

ElectricEye a dit…

Au temps pour moi ! Mais faut avouer que ça peut induire en erreur.

rébus a dit…

Vrai qu'à la lecture, on peut l'interpréter comme tu l'as fait.

Les "accrochages" Npa/Parti de Gauche sont de toute façon stériles et ne contribuent qu'à décrédibiliser les 2 partis, qu'il y ait des points de désaccord entre états majors, têtes de files ou militants, c'est regrettable mais c'est le jeu politique.

Pour moi, l'essentiel est de battre la droite et d'avoir une véritable gauche. Se taper entre partis qui n'atteignent pas 10 %, c'est un repoussoir pour d'éventuels votants et une aubaine pour Sarko, n'ayant plus d'opposition ou presque