mercredi 14 octobre 2009

Autistes jusqu'au bout

Peut-on définir la ligne entre détermination, jusqu'au boutisme inutile, voire carrément faire la différence entre ce qui serait une volonté politique et un aveuglement dogmatique (et clientéliste) et la connerie pure et simple ?

En fait, avec ce gouvernement, on navigue constamment entre tous ces états, et plus qu'à de la bêtise, on est confrontés à un refus du réel, et au "fait du prince" qui prime sur tout.

Les décisions du monarque ne peuvent être contestées, même si des floppées d'experts, de chiffres et autres prouvent l'inanité de trucs du genre bouclier fiscal, hors de question de faire machine arrière.

ce serait admettre que Toupti 1er n'est pas infaillible. Au pire, on pourra toujours envoyer un des chiens de garde du système, porte parole guignolesque à la Lefebvre, ministre ubuesque à la Lagarde ou diplômé es langue de bois option fayot de concours façon Bertrand face à des journalistes transis d'admiration porter la bonne parole.

Le bouclier fiscal, contre vents et marées, tout injuste socialement et budgetivore qu'il soit, sera maintenu épicétou.

De la connerie, de l'obstination, ou finalement bras d'honneur supplémentaire adressé aux français, comme pour la nomination du dauphin, le découpage électoral de Marleix, le futur Grand paris mis à disposition de la sarkozie, la justice chargée d'éliminer les adversaires politiques ou le mépris des volontés populaires (privatisation de la poste par exemple) ?

Un blogger récemment titrait qu'un des piliers de la sarkozie (que je ne nommerai pas car personne ne connait ce monsieur et qu'il occupe un triste poste) était un malade mental. Et si, finalement, la composante principale de cette sarkozie était de faire une politique totalement dissociée du réel, à la limite de la schizophrénie ?

11 commentaires:

Olive a dit…

Rébus ton titre résume parfaitement la situation de Sarkozy et son gouvernement.

Sarkozy où l'art de dire un truc mais faire le contraire.

des pas perdus a dit…

Bien vu, mais chez les roses pâles, on a l'impression qu'ils le sont autant...

Gaël a dit…

ah ben ça fait plaisir de te revoir !:)

(@pas perdus le problème c'est que les visages pâles gagnent souvent :) espérons qu'on aura trouvé un traitement avant :) )

Rébus a dit…

Olive, oui, en plus, ce n'est pas la première fois que j'utilise ce terme ; pour qu'il revienne aussi souvent (et je l'ai lu ailleurs aussi) c'est que cela doit être assez flagrant

pas perdus, pas faux

Gael, ben , merci

FalconHill a dit…

Ca rappelle HADOPI, le maintien du bouclier fiscal, la suppression de la pub sur France 2, la suppression de la TP, etc...

Allez jusqu'au bout dans la bêtise.

Savoir dire "je me suis trompé, voyons les choses différement", cela n'a jamais été honteux. Et ça ne serait pas pour Sarkozy une "défaite politique honteuse" de savoir faire marche arrière pour éviter de faire des conneries...
L'orgueil, c'est vraiment un péché capital...

Bonne journée collègue de ouèbe

gauchedecombat a dit…

et oui, "Psychopathologie de Nicolas Sarkozy", preuves et références psychiatriques à l'appui...... Vu sur humeurs de gauche. Dont l'auteur est tout à fait en phase avec l'ami Rébus. Et le reprouve aujourd'hui. Vive la résistance !

Pat59 a dit…

D'accord avec le titre bien que "autiste" n'est pas flatteur pour ces personnes qui dans leur maladie ont bien souvent plus de bon sens et de cœur que ces salopards.

Le social n'est et ne sera jamais une partie de ce gouvernement et de Naboléon, les riches, le pouvoir voila résumé en deux mots ce qui nous gouverne temporairement j'espère vu la vitesse à laquelle le rejeton et potes arrivent...
Amitiés
Pat

peuples a dit…

Et en plus, c'est bien parti pour continuer

Val a dit…

Pour ce qui est de ta conclusion, je la partage totalement : politique dissociée du réel, tout simplement parce qu'il ne savent pas ce qu'est le réel des gens de peu... Parce que pour eux, "travailler 70 heures par semaine" revient à se lever, à trouver ses vêtements et sa nourriture prête, à monter dans une voiture avec chauffeur, etc...Ils ne font pas les courses à 19 h dans une grande surface bondée, ne prennent pas le métro aux heures de pointe, ne rentrent pas en ayant tout le reste à faire (ménage, nourriture, lessive, etc, etc...), et question "conditions de travail", hein...
Sans parler du salaire, bien sûr...
Les dirigeants de ce pays n'ont strictement aucune idée de ce que vivent les gens qu'ils dirigent. Ils ne seraient absolument pas capables de se débrouiller avec 3000 euros par mois, quand le salaire médian (2005 ou 2006) est de 1468 euros... Bref...
Je pense que c'est pire que de l'autisme, parce que l'autisme est une pathologie, justement... Les autistes ont des raisons de se comporter comme ils le font. Eux, pas. Bien entendu je ne dis pas ça pour critiquer l'utilisation du terme, mais bien pour rebondir dessus. ;)

La politique est devenue la mise à sac d'un pays et de ses habitants, vectrice du malheur et de la honte...

Rébus a dit…

Fakcon Hill, ils sonttrop orgueilleux (ou stupides, ou persuadés de leur droit divin) pour admettre leurs erreurs

GdC, ouaip, vive la résistance.

Pat; ok, pas autistes, enfermés dans leurs certitudes

Peuples, oui, malheureusement

Val, ils n'en ont aucune idée, mais surtout s'en contrefoutent

Frédéric Maurin a dit…

Salut,

j'avais fait un petit mot sur l'autisme de Sarkozy ici :

http://www.betapolitique.fr/Laissez-les-autistes-en-dehors-de-26472.html

...et je confirme qu'il n'est absolument pas autiste.

Désolé!