lundi 31 août 2009

Quand la Gauche dépasse les soc dems et autres roses pâles ou orangés

Commençons par un mea culpa, je m'attendais à un florilège de petites phrases entre "camarades" à La Rochelle. Et bien, non, le stacatto des stilettos n'a pas eu lieu. Le PS essaie de débattre dans un climat à peu près serein, sérenité qui ne se voit troublée que par les invectives de DCB et Cécile Duflot, autoproclamés incontournables depuis les Européennes.

Invectives, si ce n'est insultes dans le cas de l'ex figure de proue 68tarde, destinées à la grande absente de La Rochelle, Ségolène Royal , une Royal pour qui le flamboyant rouquemout (un rouquemout, n'est-il pas flamboyant par définition) roulait pourtant en 2007.

Pourtant, quand Royal estime que la taxe carbone est socialement injuste et inutile, elle a raison.

Mais bref, ce n'est pas le sujet. revenons plutôt au titre. dans le beau pays de Bouygues, Dassault et Sarkozy, on ne cesse de nous abreuver (même avant que le dernier cité ne devienne calife) de sujets, articles, reportages et autres turcs destinés à fabriquer l'opinion, montrant que la lutte des classes est morte, que la gauche est archaîque, que, si elle veut peser à nouveau, elle doit se droitiser, se diluer dans une alliance incluant le Modem, écarter les trublions qui pensent encore que le politique peut peser sur l'économique. Ce faisant, les seuls possibles deviennent des gauchistes de façade, tels qu'un DSK plébiscité par les milieux d'affaire à Washington, un Delanoé qui déclarait (le bonhomme s'est un peu rétracté depuis) qu'il était à fond pour le libéralisme ou d'autres du même tonnneau.

Tous ceux n'étant pas sur cette ligne se voyaient (et se voient encore) catalogués gauchistes primaires, sectaires et autres amabilités. Une chose est sûre, messieurs les rouges ou presque rouges, vous n'êtes pas prêt de de peser électoralement.

Il est vrai que le scores du Front de gauche et du NPA aux Européennes, même en les cumulant, peuvent difficilement effrayer les adeptes du TINA à gauche.

Sauf que, boum, des élections en Allemagne montrent qu'une vraie gauche peut faire une jolie percée, bottant quelques culs au SPD.

Historiquement, ligne maginot incluse, il y a toujours eu beaucoup de porosité dans les frontières franco allemandes. les Résultats de Die Linke feront-ils mieux que le nuage de Tchernobyl, arriveront-ils à contourner la ligne bleue des Vosges ?

Je le souhaite. Mais pour parvenir à sortir la gauche hors PS de son anonymat, il faut que les médias cessent de l'ignorer et communique sur les idées et non plus uniquement sur ces fractures à gauche

12 commentaires:

La fleur a dit…

humm , les médias , tu sais , il faudrait aussi tout un programme , pour leur rappeler ce que l'on apprend dans les écoles de journalisme ! ..

Et après tant de soumission ou le scoop qui fait vendre, prioritaire , c'est pas évident ! ..

Quand tu vois comment débute un journal chez Claire Chazal ...y'a du boulot ! :-)

Gaël a dit…

die linke ? c'était le rêve de Melenchon avant les Européennes ça non ? dommage qu'il n'ait pas réussi à convaincre besancenot, pour voir

mais bo tous les militants ou sympathisants socialistes ne sont pas encore au Modem, hein ? ;)

gauchedecombat a dit…

non, je ne dirai rien à Gael, c'est quelqun de très très bien. Et de bien à gauche, vraiment. Comme Nicolas : des anges.

Gaël a dit…

mais dis moi donc, gauche de combat... si tu considères vraiment que tous les socialistes sont rendus à droite, ben on est mal barrés pour 2012

rébus a dit…

La Fleur, pour Claire Chazal et TF1, ces journaux sont de vrais caricatures, dire que certains croient encore cette soupe.

Non, en parlant de médias et autres, je pense au Monde, tout heureux du retour de DSK (mais qui ne viendra que si on le sollcite) ou de torchons de ce genre.

GdC, la gauche a plusieurs composantes, et de ce que j'ai lu d'eux, gael et Nicolas sont loins d'être de chauds partisans d'une modmeisation de la gauche

Olive a dit…

Moi aussi pour une fois je suis d'accord avec Royal sur la taxe carbone.
Pour la gauche, c'est vrai que les médias pro Sarko joue le jeu du nabot et démolissent les parties de gauches, malheureusement les médias sont à la botte de Sarko, et les petits vieux qui regarde Pernot et compagnie sont hypnotisés par ces paroles, et dommage beaucoup de gens ne se servent pas du net, car je pense qu'après on laisse tomber la mauvaise info à la télé

Anonyme a dit…

@ Olive. Tu sais pas le pire ? j'ai entendu ce soir la Ferrari expliquer qu'il y avait des gens qui se branchaient sur le site de TF1 pour demander des conseils contre la grippe "pandémique"...

Ils ont le câble ou l'ADSL, et tu vois à quoi ça leur sert ?...

Alexandria

TendrePoison a dit…

On a vraiment besoin de quelques "purs" pour rééquilibrer la balance ...

Nicolas a dit…

Des idées ?

M. a dit…

GdC,

Jamais le PS et le Modem ne s'allieront.Jamais. S'ils doivent choisir une alliance ils seront toujours vers la droite, j'ai vu ce que ça a donné aux municipales de Toulouse. Le Modem a fait campagne contre la droite toute l'année pour finalement s'allier avec elle au deuxième tour, ce qui a causé sa perte. Le Modem est à droite et ne sera jamais centriste ni à gauche.

Le Modem n'est rien d'autre qu'un groupuscule modéré de la droite.Après tu me diras que certais élus du Modem se sont alliés au PS mais là ce ne sont que des cas rares.

des pas perdus a dit…

Nous avons des différences, acceptons-les, débattons avec respect.

Rébus a dit…

M, je suis d'accord pour dire que le Modem, ou une grande partie datant de l'UDF est un groupuscule modéré de la droite, rejoint en 2007 par des gauchistes versions shamallow croyant à une convergence quelconque.

Par contre, on trouvera toujours des opportunistes pour s'allier entre eux, l'important, c'est le pouvoir, les programmes, les idées, certains s'en foutent.