lundi 24 août 2009

Travail le dimanche et théologie selon le BHV

Dans un billet précédent, j'évoquais, sans la nommer, une grande enseigne, qui révisait les Écritures, ou du moins leur version sarkozienne, de façon cavalière.

Cette enseigne, nommons la, c'est le BHV, bazar de l'Hotel de Ville, un truc ou on trouve de tout (ah, non c'est la Samaritaine), un peu comme le socialisme façon Delanoé, avec des vrais morceaux de libéralisme dedans, ou dans les éventuelles futures incarnations de la gauche, où, selon les options choisies, se mélangeront (avant de s'étriper ?), modemistes, strauss kahniens, radicaux de gauche, arrivistes de tous poils en recherche de postes mais diantre, je m'égare .

Revenons au BHV et aux contorsions jésuitiques de sa DRH tentant d'expliquer, la main sur le coeur - dont vous n'avez pas le monopole, messieurs les gochiss, il est important de le signaler dans la période de retour au giscardisme que nous traversons - que, non, vraiment, il ne s'agissait pas là de pressions sur les salariés et que, la loi est dans notre camp, picétout.

Juste avant de préciser que de toute façon, Delanoé (de gauche prônant le libéralisme rappelons le, ce qui le différencie de Strauss Kahn, libéral de gauche)n'a pas tranché.

Hop, après le giscardisme, ces arguties autour de la loi "qu'elle est pour nous même si on n'en sait rien" nous ramènent au bon vieux "ni-ni" mitterrandien circa 88.

Elevée chez les jésuites, la DRH ? Possible, ou alors dotée d'un culot à faire palir un Lefebvre

11 commentaires:

Gaël a dit…

ah ben oui je me disais bien aussi que c'était le bhv... en même temps j'arrivais de chez le coucou,c'etait facile ;)

rébus a dit…

Gael,le billet du Coucou m'a permis de faire un billet sans trop avoir à chercher d'idées (rentré relativement tard, j'avais un peu la flemme) et en plus, d'apporter des précisions sur le billet précédent, moi je dis bon plan

Gaël a dit…

c'est malin ! lire plus de blogs pour écrire plus de billets ;)

des pas perdus a dit…

j'ai fait pareil aujourd'hui...

Eric citoyen a dit…

Vivement le rétablissement de l'esclavage ... on gagnera du temps tout en évitant les excuses bidons !

Bésitos

TendrePoison a dit…

Elevés à la nouvelle sauce décomplexée qui consiste à afficher sans état d'âme un cynisme absolu et assumé. L'entubage et l'exploitation sont devenus des sports nationaux

Alfred a dit…

Il ne reste plus qu'à espérer que les gens éviteront d'aller dans les magasins le dimanche.
En fait le but de cette réforme est d'emmerder au maximum les salariés.
Les Français ont voté en 2007 par la pire droite, moisie, haineuse, revancharde, anti-ouvrière, fascisante, genre plutôt Hitler que Léon Blum...
Il faut assumer et y penser pour 2012...

Alfred a dit…

Oups ! Veuillez lire : "...ont voté en 2007 pour..."
Mille excuses !

Lucien a dit…

Bonsoir Rébus,
Bientôt, les repos seront donnés à raison d'une heure par jour qui ne sera pas rémunérée, je veux dire les repos des patrons pour les salariés, c'est plié puisqu'ils vont travailler même le dimanche.
Amicalement
Béa et Lucien

Pat59 a dit…

Bonjour Rébus,

Le commentaire de la DRH de BHV ne manque pas de me laisser songeur...

La voila, la phrase clé, la loi est de notre coté !
Bien ! Très bien !! Tout sera comme cela maintenant, Sarkozy coure pour pondre des lois paravent à toutes les dérives.
Vraiment ras le c*l de ce quinquennat, c'est le plus long et le plus dur que j'ai jamais connu
Amitié
Pat

Alfred a dit…

Pendant la campagne 2002, nos "intellectuels de gauche" voulaient donner au 1er tour une leçon à Jospin, qui était trop ceci ou pas assez cela, en votant Chevènement, Taubira etc...
En 2007 les mêmes, probablement, n'avaient pas de mots assez durs à propos de la dinde du Poitou et du crétin des Pyrénées...
On a vu le résultat.