mardi 4 août 2009

La transparence ? So 90'S

René Dozière, connu pour sa dénonciation des dépassements budgétaires élyséens, Jean Jacques Urvoas et Arnaud Montebourg viennent de publier le détail de leurs dépenses et semblent, par cet exemple, appeler leurs collègues députés à faire de même.

Curieusement, on ne semble guère se presser, à droite, comme à gauche de suivre l'exemple.

Charles Amédée de Courson, député Nouveau Centre, augure de la future découverte de scandales semblables à ceux qui viennent de secouer l'Angleterre.

L'article de Libé est un joli florilège de réactions, passant par le député anonyme (ump) trouvant ne pas gagner assez (eh, tu connais le montant du SMIC)jusqu'à la saillie d'une député strausskahnienne, Sandrine Mazetier, qui comme seul argument, Carrie Bradshaw perdue à l'Assemblée, trouve que cette idée est "très année 90".

Ne dites pas à notre Bridget Jones députée que le socialisme est largement antérieur aux années 1990, elle pourrait vendre le morceau sur les orientations profondes du courant DSK.

L'idée de contrôle est relativement étrangère à nos mentalités "latines", ce genre de mesures se voyant aussitôt attribuer l'étiquette de puritanisme anglo saxon ou de prélude à une KGBisation de la société.

Postures anglo saxonnes que privilégient pourtant souvent nos dirigeants, obsédés qui par le thatchero/reaganisme, qui par le blairisme. Mais, là, c'est "No Pasaran". Certaines idées seraient moins admirables que d'autres, on dirait.


Curieusement, je note que l'on est plus prompt à contrôler certaines catégories (chomeurs, RSAistes) au prétexte que leurs subsides leur sont fournis par la société, que pour contrôler nos députés, qui pourtant puisent leurs revenus à la même source (sans parler du Sénat, encore moins transparent).

Promulguer une transparence réelle des comptes un 4 aout, 220 ans après l'abolition des privilèges, ça aurait de la gueule, non ?

14 commentaires:

Nicolas a dit…

Tu veux pas que je publie mes comptes de vacances, non plus ?

Nicolas a dit…

Au fait ! Bienvenue dans le top 20 des blogs politiques !

rébus a dit…

Hum, c'est vrai que tes tribulations ressemblaient à une campagne électorale. (au fait, la Comète fermée au retour, pas trop dur ?)

Top 20, ouh la, la gloire, merci de la nouvelle

Eric citoyen a dit…

Montrer l'exemple "le bon" ce n'est pas demain la veille que les élus UMP feront de même !

Merci et bravo

Bésitos

Lucien a dit…

Bonsoir Rébus,
Ah ! Que te voilà utopiste. On n'a jamais vu un député français, quel que soit son bord, se faire hara kiri. Il y en a même un qui avoue au grand jour s'octroyer le reliquat des primes destinées à son personnel. Ca, c'est du courage! C'est pas comme ceux qui veulent tout expliquer et faire transparaitre : 3 sur ...577.
La majorité silenscieuse certainement.
Amicalement
Lucien

Agnès a dit…

Avec tous les scandales financiers de la République, on pourrait allègrement combler plusieurs fois le gouffre de la sécu et il resterait des sous pour l'école, pour l'hôpital, pour tous les services publics ...

Fred de Roux a dit…

Bonjour Rébus,

J'ai loupé ça ? Pourtant, j'ai consulté Libé. Est-ce une atteinte de cécité présumant un vieillissement précoce ? Aïe...
Plaisanterie mise à part, c'est vraiment gros et même grossier. Rendre des comptes ? pas question. il faut être un allumé de service pour s'y plier. La fripouillerie financière a de beaux jours devant elle.

Olive a dit…

Malheureusement nos politiques sont trop froussards pour dévoiler leur avantage, et encore plus en période de crise, mais on sait qu'ils sont pas malheureux sinon ils se battrait pas pour la place.

Aliciabx a dit…

Les privilèges ne se sont jamais aussi bien portés. Comme quoi, les écrits s'envolent aussi des mémoires.
Et, avec la crise, nous allons voir des comportements de favoritisme, de renforcement des privilèges, selon moi. Les gens vont s'accrocher bec et ongles à leurs acquis.
On parie ?

Renard a dit…

J'arrive de "la république du peuple" qui avait mis le lien de ce blog en bas de son article, et je me demande pourquoi ces sujets ne sont JAMAIS abordés et jusqu'au bout, lors des débats politiques...
J'ai vu des émissions sur les abus des rmistes et autres à la sécu, mais jamais sur ces abus là, même lorsque les journaleux n'étaient pas encore ligotés par le pouvoir..
Pourquoi ce silence bienveillant?

des pas perdus a dit…

Nos élus ne sont plus à ça près... souviens-toi de leurs retraites

rébus a dit…

Agnes, on pourrait mais, aucun intérêt de combler les diverses caisses. Annoncer leur faillite permet de les privatiser.

Renard, peut être que ces questions sont "sensibles" pour nos politocards (qui pour le coup, gauche et droite sont unis).

Alicia, j'ai même lu (betapolitique ou vendredi) un billet disant que la france était plus sclérosée maintenant qu'en 1789.

Olive, les plus heuruex du lot sont les cumulards pro.

Fred, faut dire que cette info n'a guère fait de bruit

Lucien, utopiste, je ne sais pas mais, s'ils exigent la transparence pour certains, qu'ils se l'appliquent avant tout

Éric, vrai, mais je crois que les élus socialistes ne manifestent guère de volonté de ce côté non plus

Pas Perdus,c'est dans la même ligne

Merachlor a dit…

Vu, les comptes du père Urvoas. + de 3500 €/mois pour le remboursement de son local ... s'constituerait pas un p'tit patrimoine immobilier, mine de rien ? Surtout qu'il est parti sur un prêt à 10 ans, alors qu'une législature ...
Franchement, en voyant ça, je me suis dit que les comptes des 574 autres doivent faire frémir.

Marine a dit…

Bravo pour ce billet.

"Curieusement, je note que l'on est plus prompt à contrôler certaines catégories (chomeurs, RSAistes) au prétexte que leurs subsides leur sont fournis par la société, que pour contrôler nos députés, qui pourtant puisent leurs revenus à la même source (sans parler du Sénat, encore moins transparent)."

Le manque de transparence des députés et des sénateurs n'est à mon avis pas comparable avec les chômeurs, les personnes touchant le RSA, etc. Les parlementaires votent les lois et leurs revenus n'ont rien à voir avec ceux des catégories que je viens de citer. Ce sont eux qui votent le budget (même si le gouvernement a son mot à dire, mais c'est un autre débat !) : il est donc logique qu'on exige d'eux un maximum de transparence.. non ?
Visiblement pas :).

"Promulguer une transparence réelle des comptes un 4 aout, 220 ans après l'abolition des privilèges, ça aurait de la gueule, non ?"

Les parlementaires votent les lois, c'est un peu cynique, mais je ne vois pas trop pourquoi ils en voteraient une exigeant de leur part plus de transparence. Après tout, ce ne serait pas le premier projet soutenu par quelques parlementaires qui se heurterait à la protestation effrénée des autres (je pense par exemple aux vagues tentatives de limitations du cumul des mandats et à l'exigence d'une présence minimum au Parlement).