lundi 7 septembre 2009

Rions un peu avec François Fillon

Ok, pas évident d'associer les notions d'humour, rire, franche poilade ou autres avec le si peu désopillant François Fillon.

Pourtant, Droopy Premier Ministre peut être drôle; même si c'est involontaire et bien souvent à ses dépens.

Ainsi, l'ex gaulliste social reconverti en paillasson sarkozien - ce qui dénote un don pour le grand écart qu'aurait pu envier, du temps de sa jeunesse, le célèbre philosophe belge, Jean Claude Van Damme, initiateur de l'awarisme (et par là même, précurseur de la pensée si percutante d'un Frédéric Lefebvre ou d'un Luc Chatel)- fort marri de s'être fait claquer en public par Toupti 1er au sujet de la taxe carbone décide que, non, puisque son génie échevelé (la mèche, François, la mèche) n'est pas reconnu en France, il peut très bien partir remplacer Barroso, non mais, ho.

Barroso n'est pas une référence, on est d'accords, mais, honnêtement, François Fillon, big boss de l'Europe ? L'Europe, ce machin que tout le monde s'accorde à trouver lointain -tout en, paradoxe, lui reprochant son omniprésence- dirigée par un ectoplasme neurasthénique ?

On ne rit pas siouplait, mesdames, messieurs, c'est ça, ou alors la Mairie de Paris, notre chatelain sarthois étant, dirait-on, nanti (mais ça on le savait, non ?) d'un (et là ça surprend) Fan Club qui le verrait bien piquer le boulot de Delanoé.

Fillon et fan club dans la même phrase, ce monde est fou. Arrivé à un tel niveau d'aberration, qui dote d'un fan club un type qui a le charisme d'une huître sous Prozac, ce serait comme comparer l'action de Dati (qui brigue aussi la Mairie de Paris) à celle de Badinter tout en dénigrant ce dernier.

Ce serait aussi dingue que des syndicats policiers portant plainte contre une journaliste parce qu'elle aurait osé poser quelques questions vaguement offensives à leur ministre de tutelle, aussi absurde qu'un recrutement de gens plus petits que Toupti 1er pour faire ressortir la mâle assurance émanant de sa zébulonique majesté.

Et pourtant, c'est la vie en Sarkofrance.

Bonne (pas si sûr finalement) nouvelle quand même, PIL se reforme (si c'est pas fort ça, commencer le billet avec Fillon et le terminer avec Johnny Rotten)


7 commentaires:

Lucien a dit…

Ca, c'est de la mauvaise foi, parce qu'il parait que le Fion est un pince sans rire, vraiment sans rire, sauf quand sa british le chatouille entre les orteils........ les deux gros. C'est pas tous les jours que ça doit arriver à voir sa gueule.
Amicalement
Béa et Lucien

Dom a dit…

Bonne nouvelle pour PIL ! Dans la formation originale ??? (faut peut-être pas rêver quand même ! :-)

"I am a big fan of Mister Rebus'Blog" (Johnny R.)

Rébus a dit…

Lucien mauvaise foi, ça jamais.

Dom, rien de sûr pour la formation, normalement ce devrait être le line up d'origine ou presque. En espérant que ce soit mieux que la reformation des Pistols.

des pas perdus a dit…

Finalement, cet album de PIL n'a pas pris une ride. Rotten était assez exigeant à l'époque, espérons que tout ça ne va pas virer grand guignol.

Rébus a dit…

Des Pas Perdus, c'est un peu ça qui m'inquiète.

Les reformations, c'est bon pour le tiroir caisse, la nostalgie fonctionne, mais, musicalement, c'est pas toujours ça.

Niveau de la vidéo choisie, j'avoue avoir hésité entre celle-ci et "Rise" (pour laquelle j'ai une petite préférence d'ailleurs).

Dom a dit…

Moi aussi (pour "Rise").

A propos, j'avais découvert ton blog en lisant ton billet sur "Dieu" (qui doit dater d'un moment (le billet, pas Dieu ;-)

Ca m'avait beaucoup plu (autant qu'une chanson de PIL, c'est dire ! :-))

(Mon album préféré reste Flowers of Romance)

Bonne soirée. A++

Rébus a dit…

Bien vu pour le choix de l'album, Dom