jeudi 17 septembre 2009

et hop, un nouveau bouc émissaire

Nouveau, non, faut pas charrier.

Le fumeur est un salaud, on le sait, on nous le rabache sans cesse, il a les dents jaunes, il pue ; enfin, ses vêtements sont imprégnés de cette épouvantable odeur de tabac froid qui fait se plisser le nez des mémères emperlousées à chihuahuas et arrache un rictus méprisant à nos cyclistes-joggers winners écolos chicos, les poumons gavés aux gaz d'échappement.

On vous explique depuis déjà longtemps que cet immonde individu,dont la seule vue répulsive devrait inciter les gosses à lui jeter des pierres, plutôt que de vouloir l'imiter en fonçant faire la fortune des tenanciers de bars tabacs si chers à l'UMP, cet immonde individu non seulement vous empêche de goûter pleinement la douce odeur de votre Époisses au restaurant mais en plus vous coutera une fortune plus tard quand ce salaud irresponsable crèvera d'un cancer bien mérité. Un cancer qu'il aura bien évidemment cherché mais que notre éternellement déficitaire sécu devra payer. Inadmissible, ça, hein, mame Chabot.

En plus, ce salaud est un fainéant. Il nuit à la productivité de l'entreprise, il est plus souvent malde (tiens, on en revient à la sécu).

Le fumeur, salopard drogué et tire au cul passe son temps en pause, une clope par ci, une clope par là, et zou, autant de temps de travail en moins. Il est où là le gagner plus. Peut pas aller cancaner à la machine à café comme tout le monde cet ostrogoth ?

Mais, on aura sa peau, interdit de cafés, de boîtes - où flottent maintenant non dissimulées par l'odeur de l'herbe à Nicot (non, un autre pas le p'tit) des effluves pas forcément ragoutantes - on finira par le faire renoncer à son vice.

À coups d'interdictions, de stigmatisations diverses et surtout d'augmentations diverses, si pratiques pour le tiroir caisse.

Notons que le fumeur avant d'être un cancéreux ruineur de sécu est un contributeur profitable par le pognon qu'il file à l'État, un impôt indirect qu'il faudra bien récupérer dans d'autres poches si cette manne se tarit.

Et, ne soyons pas négatifs, le fumeur malade peut faire rire les enfants, persuadés qu'ils sont que Tonton René imite Dark Vador, lorsqu'il parle avec cette voix bizarre, tout en étant doté d'un teint qui n'est pas sans rappeler l'Empereur Palpatine.

C'est peut être moins glamour que Brando, Dean ou autres, clope au bec, mais ça reste iconique, non ?

13 commentaires:

timbur a dit…

-"Luke...J'ai plus une thune, passe-moi une taffe..."
-"NOOOOOOOOOON !!!!"

ElectricEye a dit…

XD !

Ca faisait longtemps que j'avais pas lu des trucs de ce genre (le commentaire pas le texte).

Lucien a dit…

Bonsoir Rébus,
C'est drôle que l'alcoolo ne soit pas traité de la même manière que le fumeur, et pourtant, il est plus grande quantité et revient plus cher à la sécu, seulement, il fait marcher un lobby.
Je ne suis plus fumeur depuis longtemps, mais je n'admet toujours pas que l'on attente à cette liberté.
Amitiés
Béa et Lucien

Fleche a dit…

Pas tout compris non plus dans cet acharnement. Pourtant il y a de la finance derrière le tabac ...
Je trouve comme Lucien que ça va trop loin, même si personnellement la fumée de cigarette me gêne beaucoup.

Pat59 a dit…

Bonjour,
Je suis un ignoble fumeur qui essaye d'arrêter, non pas suite à cette chasse aux sorcière qui a le don de m'agacer, mais pour ma santé.
Je dis, d'accord, c'est nocif pour la santé, mais alors, pourquoi nos crétins réformateurs qui savent détruire tout ne pondent-ils pas une loi visant à interdire le tabac ?
Ah oui, cela rapporte du blé, ils veulent bien que le fumeur remplisse les caisses de l'Etat mais qu'il aille crever ailleurs s'il vous plait que cela ne coute rien à la Sécu !
Amitiés
Pat

Alfred a dit…

"C'est drôle que l'alcoolo ne soit pas traité de la même manière que le fumeur, et pourtant, il est plus grande quantité et revient plus cher à la sécu, seulement, il fait marcher un lobby..."

Tout à fait, l'alcoolo détruit sa santé bien davantage que le fumeur, et commet bien plus de dégats. En particulier une forte proportion des accidents mortels de la circulation sont une conséquence de l'abus d'alcool, ainsi que beaucoup de crimes...
Ajoutons à cela les drames familiaux en tous genre, femmes et enfants battus, chômage permanent, délinquance etc...
Cela étant, si le fumeur cancéreux fait le désespoir de la Sécurité Sociale, il fait le bonheur des caisses de retraites...

Alfred a dit…

"C'est drôle que l'alcoolo ne soit pas traité de la même manière que le fumeur, et pourtant, il est plus grande quantité et revient plus cher à la sécu, seulement, il fait marcher un lobby..."

Tout à fait, l'alcoolo détruit sa santé bien davantage que le fumeur, et commet bien plus de dégats. En particulier une forte proportion des accidents mortels de la circulation sont une conséquence de l'abus d'alcool, ainsi que beaucoup de crimes...
Ajoutons à cela les drames familiaux en tous genre, femmes et enfants battus, chômage permanent, délinquance etc...
Cela étant, si le fumeur cancéreux fait le désespoir de la Sécurité Sociale, il fait le bonheur des caisses de retraites...

TendrePoison a dit…

Faudrait commencer à imprimer sur les costards des pingouins et autres bleus de travail "TRAVAILLER TUE" ou "TRAVAILER NUIT GRAVEMENT A LA SANTE", "A CONSOMMER AVEC MODERATION" et augmenter progressivement les indemnités maladie pour permettre aux gens de se désintoxiquer en glandant tranquillement chez eux et essayer d'endiguer cette "mode" pandémique de suicides qui tue plus sûrement qu'une grippe A. Ben oui, l'adrenaline générée par le stress ça a également des effets addictifs et nocifs, ça provoque notamment ulcères et cancers, et ça fait augmenter la conso d'alcool et de cigarettes en plus !!!

Sixtine a dit…

Bon, je vais me faire huer, tant pis !
Comptez pas sur moi pour faire l'apologie du tabac...
Venez faire un stage en Cancérologie, après on rediscutera !
Quand on voit des gens fumer avec une " trachéo ", on se demande souvent le bien-fondé du tabagisme...
L'alcoolisme est un autre fléau, tout aussi pervers...
Les deux, c'est la cerise sur le gâteau ( enfin, si l'on ose plaisanter de la sorte et j'ai perdu mon sens de l'humour ! )

des pas perdus a dit…

6 mois bientôt...

tim -kofkof- timbur a dit…

Y a pas de quoi huer, rassure toi.
Mais ! Personne ne fait l'apologie de quoi que ce soit...Il s'agit de dénoncer une instrumentalisation et le bancal d'une posture hypocrite. Parmi d'autre.

Je suis étonné que quiconque ait pu faire la confusion...

Aliciabx a dit…

Je ne sais pas où ils ont déniché cette étude mais les fumeurs sont plus productifs.
Comme ils savent qu'ils ont perdu du temps à fumer, ils mettent les bouchées doubles.
C'est un constat que j'ai fait moi-même, dans mon environnement professionnel.
Il n'y a sûrement pas assez de suicides dans les entreprises, sûrement. Ca va leur mettre encore un bon coup de pression.
On auraa tout et tout entendu...

Fred de Roux a dit…

Bonjour Rébus,

Toujours aussi sarcastique et avec une dose d'humour qui me fait rire toujours autant. Tu n'y vas pas de main morte et tes mots sont choisis pour assassiner ce que ou qui tu vises.
Un excellent article sur la clope qui ferait presque penser que c'est bien de fumer. Les cancéreux ruineurs de sécu (je te pique ton expression) devraient stopper leur tabagie puisqu'avant de forer davantage le trou dont on nous rebat les oreilles engraissent les platebandes de ceux qui pratiquent la taxation du tabac (on ne nomme personne...). Ils devraient envisager de mettre cet argent qui part en fumée directement dans le trou (ça ne doit pas être difficile d'y parvenir - pas à combler mais à trouver - vu la béance dudit trou), comme ça l'état pourvoyeur de nicotine via les taxes verrait ses gains diminuer. Mais il ne pourrait plus se plaindre du trou qui finirait par déborder des offrandes anciens fumeurs convertis à la non tabagie, malgré les pubs "affreuses" mises en ligne pour vous dégoûter d'un produit qui assure des rentes confortables (et même plus que ça) au roi et ses compères en politique.

Merci Rébus pour ce morceau de choix. Il n'y a que toi pour écrire de la sorte.

A bientôt