lundi 8 novembre 2010

L'Angleterre comme modèle

La hype médiatique du moment, ce sont les déclarations de De Villepin, qualifiant son ex pote au croc de boucher de "problême pour la France". Il est de bon ton également de se gausser de la participation de Mélenchon au pince fesses spécial maison de retraites du gendre idéal le plus momifié de France. On peut également pour rester dans le politique évoquer l'éventuel futur remaniement.

Pourtant, pendant ce temps, il est des déclarations anodines, ou au moins passées presque inaperçues qui laissent entrevoir les futures orientations (anti)sociales du gouvernement.

Evidemment, je donne dans le procès d'intention mais les déclarations récentes de Benoist Apparu, l'ami des propriétaires, me semblent révélatrices.

Qu'a donc déclaré ce bon Benoist? Oh, trois fois rien, juste qu'il trouve très intéressante cette fantastique avancée sociale qui se profile en la perfide Albion. De l'autre côté du Chanel,les héritiers spirituels de Thatcher veulent coller des TIG obligatoires aux chômeurs.Evidemment, en cas de refus, couic, plus d'alloc, non mais oh!!!

Le petit Benoist,lui, il trouve ça intéressant. Pas adaptable (pour l'instant)parce que trop compliqué à mettre en place, mais...

La justification est toujours la même, on leur verse une alloc, il est juste qu'ils travaillent, que du bon sens mame Michu.

Oubliant au passage que ces allocs, souvent dérisoires, et toujours revues à la baisse au fil des divers accords Assedic, sont issues de cotisations sociales prélevées lors de précédentes périodes d'emploi. Eh oui, percevoir quelque chose signifie obligatoirement que l'on a travaillé ; ce n'est pas un "cadeau" octroyé généreusement mais un dû, issu de prélèvements précédents sur le salaire.

La justification de l'obligation envers la société ne tient donc plus. Oui, mais alors, quid du RMI/RSA ?

Pour l'instant, seuls les chômeurs longue durée (rappel, chômeur comptabilisé signifie chômeur indemnisé, voir ci dessus) sont ciblés mais effectivement les RSAistes pourraient être visés. Pour rappel, le RSA est de 400 euros environ (460 si absence de loyer). Faire travailler des gens 25 ou 30 heures par semaine nécessite que ce montant soit plus élevé, ou alors, on crée des travailleurs forcés, rémunérés en dessous du smic qui, à terme, concurrenceront directement les salariés munis de contrats (et de salaires ) classiques.

Sous prétexte de "recréer du lien", de "réinsérer", on voit bien que l'on ne ferait qu'exploiter des gens déjà en difficulté. Mais, euh, ce serait pas ça le but des fois (en plus de faire un petit cadeau supplémentaire au Medef - les gens les plus assistés du pays-)

Pour l'instant, ce genre de truc n'est pas à l'ordre du jour, il n'empêche que cela reste à suivre de très près.

5 commentaires:

Val a dit…

Merci pour cette info difficile à trouver et qui fait grincer des dents au mieux, courir en hurlant...toujours au mieux.
Marre de cette société fabrique à chômeurs qui pour cacher ou se cacher sa propre implication les rejette et tente d'en faire des personnes à détester... Marre.
Une fois pour toutes, les chômeurs/euses sont des gens qui ont perdu leur travail ou qui en ont quitté un dont les conditions étaient souvent désagréables (et je reste très modeste), qui ne recoivent que leur du en tant que cotisant. Alors, merde aux TIG. L'angleterre aurait-elle un manque de délinquants à TIG er ???

( et non, ce n'est pas à toi que j'en veux, rébus ;o)) mais à tout ceux qui se font esclaves du message chômeur= pôô bien...)

Nicolas a dit…

Va falloir que le taulier reprenne ses habitudes : pas de liens courts dans les billets...

Nicolas a dit…

Ah ! Le retour de l'esclavage...

Rébus a dit…

Val, info qui commence à tourner sur divers blogs notamment et quelques sites plus en vue.

Nicolas, ça doit être le manque d'entrainement (en même temps, je ne savais pas que les URL raccourcies posaient problême). Esclavage, meuh non, vu de droite c'est du lien social.

Anonyme a dit…

Petite erreur dans l'article,

460€ si on est SDF
404€ si on a un toit, une adresse fixe (pas uniquement si on perçoit donc de l'apl)