mercredi 7 avril 2010

Le discret M. Woerth

C'est un gars terne, limite insignifiant, looké chef comptable, l'air sérieux, limite ennuyeux, paraît pas trop à sa place dans le ramassis bling bling du gouvernement entre les hâbleurs, les faux culs, les cire pompes, les incompétents placés par décret "royal", il détonne le Woerth, on se demanderait presque ce qu'il fait là, si l'on n'oubliait pas régulièrement son existence.

Moins grotesque que des Morano ou Lefebvre, moins envahissant que Bertrand, il est pourtant lui aussi un fidèle soldat de la sarkozie.

Les petites lunettes du chef comptable mollasse dissimulent le regard d'un exécutant froid.

Sous le regard d'une France qui s'en fout ou qui en rigole, le gouvernement se lance dans la chasse aux rumeurs, ou patauge dans son vieux plan sécuritaire, ça occupe le terrain journalistique et on ne parle de rien d'autre.

Et Woerth, pendant ce temps, se prépare tranquillement à "réformer" les retraites , en attendant comme il faut bien s'occuper, le discret monsieur Woerth vient de flanquer à la trappe, coup de balai discret mais efficace, la liste rouge des entreprises les plus oppressantes pour les salariés, une tâche sur le tapis que lui avait laissé son prédécesseur le (dés)agrégé Darcos.

Woerth au gouvernement, c'est un peu le Samouraï de Melville qui se serait égaré dans la la Folie des Grandeurs; mais tout déplacé qu'il soit, il reste un exécutant zélé.

11 commentaires:

peuples a dit…

Exécutant zélé, cela convient tout à fait au gugusse

peuples a dit…

Exécutant zélé, cela convient tout à fait au gugusse

Nicolas a dit…

Exécutant zélé, cela convient tout à fait au gugusse

des pas perdus a dit…

je dirais même mieux : Exécutant zélé, cela convient tout à fait au gugusse

Le sang coule a dit…

Pour varier un peu ;), je dirais que l'Histoire est remplie d'exécutant zélés tapis dans l'ombre...

Sinon, concernant le débat sur la sécurité à l'école, en plus d'être une jolie diversion, c'est de la propagande d'"idées" de droite (oui, ensemble ça sonne mal)vu q'il ne faut pas avoir fait sciences po pour avoir une lecture sociologique (et dedans il y'a logique...) :
1) Le système scolaire exerce une violence sur moults élèves à qui il ne convient absolument pas.
2) La jeunesse de ce pays, voit tous les jours la violence qu'exerce la politique actuelle sur la France dite "d'en bas".

Alors après pourquoi s'étonner qu'un gamin en échec scolaire qui voit ses parents trimer pour un salaire de merde voire se faire virer comme un moins que rien, aille mettre le dawa dans l'école de son quartier.

La violence engendre la violence.
La réponse à la violence scolaire : la justice sociale !!!

Concernant les retraites, ont va se faire enfler... Pour changer.
Nos conpatriotes se réveilleront peut-être dans 20 ou 30 ans...

Bises à toi Rébus.

Le sang coule.

segolin a dit…

Woeth ,trés dangereux le fossoyeur
des services publics et le grand
argentier des reformes faites pour
engraisser les riches!
Chez ces gens là ,Monsieur ,l'ptit
peuple on connaît pas!!!! Celà me
ferait plaisir un com de ta part sur mon blog !
Don Marco segolin ,salutations

danielle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Olive a dit…

En fait woerth, fait dans la démocratie il consulte pour les retraites mais omme Sarko, il écoute pas, ça va faire mal à nos retraites

bidibulle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le Mousquetaire des Mots a dit…

Un portrait qui ne fait pas dans la dentelle mais qui cisèle à merveille le personnage.
Ces gens-là sont donc tous des génies qu'ils passent sans aucune transition d'un ministère à l'autre ? Tu crois qu'ils font des stages de formation pour être au top ?

Rébus a dit…

Peuple a un léger bégaiement et Nicolas et DPP nous la joue Dupont et Dupond.

Le sang, on va se faire enfler sur les retraites, tu crois ? Femme de peu de foi, crois en nos sympathiques et éclairés dirigeants

Fossoyeur des services publics, oui ça lui va bien Ségolin, ça.

Olive, ce sont des consultations pour la forme, la frime, les décisions sont déjà prises

Le Mousquetaire, ils sont tellement géniaux qu'ils n'ont pas besoin de se former, de toute façon, la réalité se plie à leurs désirs, du moins le croient-ils